Startseite   |  Site map   |  A-Z artikel   |  Artikel einreichen   |   Kontakt   |  
   
  •  
    Biologie
    Themen der Chemie
    Deutsch online artikel
    Englisch / Englische
    Franzosisch
    Geographie
    Geschichte
    Informatik
    Kunst
    Mathematik / Studium
    Musik
    Philosophie
    Physik
    Recht
    Sport
    Wirtschaft & Technik



    Biographie

    Impressum

franzosisch artikel (Interpretation und charakterisierung)

Jean

Louis malle - au revoir, les enfants


1. Paris
2. France



Französisch-Lektüre Louis Malle - « Au revoir, les enfants »


Contenu


Scènes 1-2 2


Scènes 3-13 2


Julien et Bonnet 3

Scène 14 3

Scène 16 4

Scène 17 4

Scène 18 4


Scène 24 5

Le secret de Bonnet 5
L'interprétation du comportement de Julien 5
Scènes 25-28 5

Scène 29 6

Scènes 30-31 6

Scène 32 7

Scène 34 7

Les paroles du Père Jean 7

Scène 36 8


Scène 37 8


Scène 39 9


Scènes 42-43 9

Les rapports entre Julien et Bonnet (scènes 44-48) 10

Scènes 49-50 11

Scène 51 11

Scène 52 12

Scène 53 12

Adieu l'enfance. 13

La dramaturgie 14


La symbolique du film 15




Scènes 1-2

La mère de Julien a 40 ans. Elle et Julien appartiennent à un milieu social élevé (à la Haute Bourgeoisie) à la fourrure (Pelzmantel) de la mère. Julien a 12 ans. Epoque : janvier 1944 à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, sous l'Occupation allemande. L'action a lieu à la gare de Lyon (à Paris). Julien doit aller en train au collège, mais l'adieu est difficile.


Quel genre de relations les deux personnages (Julien et sa mère) ont-ils ?

La relation entre les deux est très tendre (zärtlich, weich) et très intime (innig, eng). Julien est triste. Les deux s'embrassent et ils se font des mamours (liebkosen) : Julien étreint (étreindre = umklammern) sa mère. Il se serre (drücken) contre elle, il se jette contre elle. La mère lui caresse (streicheln) la nuque (Nacken) (p.12). Elle s'agenouille (sich knien) devant Julien et lui donne un baiser sur la joue (p.12). Mère : « Tu me manques à chaque instant ». Elle aimerait se déguiser (sich verkleiden) en garçon pour pouvoir le suivre au collège.


Comment faut-il comprendre la phrase de Julien : « Papa, je m'en fous. Vous, je vous déteste. » ?


La relation entre Julien et son père est mauvaise et inexistante. Julien ne s'intéresse qu'à sa mère. Il ne la déteste pas vraiment. Il veut lui montrer qu'il est fâché (verärgert) parce qu'elle l'oblige (zwingen) à se séparer d'elle.



Scènes 3-13

Les attaques verbales envers Bonnet :


« Bonnet de nuit, Bonnet d'âne. » (p.18)
Les élèves se moquent de son nom : « Comme Dubo, Dubon, Dubonnet. » (p.25)
« Vous, le nouveau » dit M. Guibourg (p.42)
« Il s'appelle Dubonnet, monsieur. » (p.42)

Les comportements agressifs envers Bonnet :

Bonnet reçoit un oreiller (Kopfkissen) au visage (p.18)
Boulanger prend la stalactite et la glisse dans la chemise de Bonnet (p.21)
5 élèves l'empoignent, en lui appuyant (treten) sur le ventre, ils lui infligent un tape-cul (mit Hintern auf den Boden fallen lassen) (rituel de bizutage) (p.27)
Navarre ne partage pas la tranche (Scheibe) de viande avec Bonnet (p.35)
Sagard met le biscuit de Bonnet dans la bouche, le lèche (ablecken), puis le rend à Bonnet (p.37)
Un élève le fait trébucher (stolpern) quand il va au tableau (p.43)



La société animale :


Il y règne la loi du plus fort
Les élèves se moquent de Joseph (de la photo de sa fiancée)
Ils ont des jeux agressifs (les échasses) et ils font se tomber les uns les autres
Les élèves ne partagent pas leur nourriture personnelle (à égoïsme)
Ils chahutent (fertigmachen) Bonnet

à Louis Malle fait aussi allusion (Anspielung) à cette société animale en montrant une scène où les cochons (Meerschweine) se battent (comme les élèves) pour attraper (erwischen) les épluchures (Abfälle). C'est une scène très symbolique dans le scénario.




Julien et Bonnet

Signes d'intérêt :


Les deux garçons s'observent (p.18,25,26)
Julien propose un biscuit à Bonnet (p.37)
Bonnet se rapproche de Julien (p.45 ?)
Bonnet lui demande de l'éclairer (p.45)

Motifs possibles :


Bonnet et Julien désirent de trouver un ami. La curiosité face à quelqu'un qui est différent et étranger.


Signes de méfiance :


Julien ne donne pas tout de suite son nom à Bonnet, il lui répond par une provocation, même une menace (« Si on me cherche, on me trouve », p.18)
Julien dit à Bonnet de lui « foutre la paix » (p.45) et il s'écarte (wegtreten) de lui
Bonnet refuse le biscuit que Julien lui offre (p.37)
Julien s'énerve face à Bonnet qui le fait chier (bescheißen) (p.37)

Scène 14

Au dortoir : Tous les garçons prient et font le signe de croix sauf Bonnet qui ne le fait pas. Le lit de Bonnet a été fait en portefeuille. Bonnet est chicané et provoqué, il est encore le nouveau, on teste ses réactions. Julien a pissé dans son lit (manque de maturité (Reife)). Ca montre son faiblesse physique (körperl. Schwäche) et qu'il est encore un petit garçon. Un élève avait un cauchemar et Bonnet réagit avec panique. Il semble avoir beaucoup de peur. Il y a des cris dont on ne connaît pas l'origine.



Scène 16

Quelle différence entre Julien et Bonnet la leçon de musique fait-elle apparaître ?

La première différence entre les deux, c'est que Bonnet sait mieux jouer au piano que Julien. Julien est forcé à jouer au piano par sa mère et il résiste son effort. Il semble que Bonnet est plus ambitieux (ehrgeizig) que Julien parce que Julien jouait sans avoir envie et Bonnet ne faisait pas de fautes en jouant. Bonnet semble être plus sensible que Julien


Expliquez la réaction de Julien à la fin de cette scène.


C'est évident que Julien est jaloux de Bonnet (« Quel lèche-cul ! » p.53) parce que Bonnet pouvait impressionner Mlle Davanne avec sa talent et parce qu'il pouvait mieux faire du piano . Il semble que Julien adorait cette femme parce qu'il a regardé ses seins. C'est un mélange de jalousie, envie, tristesse, fascination et admiration envers Bonnet. Julien voit un concurrent en Bonnet.



Scène 17

Quelles informations peut-on tirer de ce qui est écrit dans la lettre qui a été prise à Bonnet ?


La mère de Bonnet vit dans la clandestinité, elle se cache et elle a peur de sortir. Elle aime son fils, mais il est très difficile d'entrer en contact avec lui. Monsieur D. l'aide. La mère ne mentionne pas son nom complet. Elle vit avec la tante, mais pas avec le père. Pourquoi cette rupture (Bruch) ?


Quelle est la réaction de Julien ?

« Elle n'a pas la conscience tranquille ta mère. » (p.56). Julien pense que la mère doit se cacher parce qu'elle est coupable de quelque chose (une famille juive ?). Julien est assez naïf, il ne comprend pas la situation pendant la guerre et il ne comprend pas qu'on doit se cacher sans être coupable.



Scène 18

Comment peut-on interpréter le coup de téléphone au Père Jean ?

Pendant le téléphonât quelqu'un donne des informations au Père Jean, peut-être cette personne est un Résistant. Les mots généraux que la personne lui dit sont « repérés » (entdeckt) et « précautions » (Vorsichtsmaßnahmen). La personne disait que le Père devrait faire quelque chose, peut-être cacher les juifs ?


Pourquoi le Père Jean demande-t-il à Julien d'être très gentil avec Bonnet ?

Parce que Bonnet a besoin de solidarité et parce qu'il doit être intégré et protégé.


Scène 24

Quelle importance la scène 24 a-t-elle en ce qui concerne les relations entre Julien et Bonnet ?


Je pense que Bonnet a reçu du respect par Julien parce qu'il avait une meilleure note que Julien et les profs disent la vérité. La note montre que Bonnet est le gagnant de leur compétition. Julien est dépassé (überholt) par Bonnet.




Le secret de Bonnet


· Bonnet ne fait pas de signe de croix (p.47)

· Il ne veut pas que les autres lisent la lettre de sa mère (p.54)

· Sa mère lui écrit une lettre dans laquelle elle mentionne sa situation difficile (p.55)

· Le Père Jean demande à Julien d'être très gentil avec Bonnet (p.60)

· La nuit, il prend peur des cris (p.49)

· La nuit, il prie devant les bougies, le béret sur la tête. Il s'arrête quand il remarque qu'on le regarde (p.68)

· Quand les miliciens sont au collège, Bonnet est caché par le Père Michel (p.70)

· Il dit qu'il est protestant (p.64)



L'interprétation du comportement de Julien


· Il est naïf et il ne comprend pas la situation

· Il ne peut pas s'imaginer qu'il y a des personnes qui ont des difficultés

· Bonnet vient d'un milieu que Julien ne connaît pas

· Sa mère et son père sont probablement en difficulté

· Bonnet a besoin de protection, il est en danger

· Pourquoi ? Parce qu'il est recherché par les nazis parce qu'il es juif




Scènes 25-28


Bonnet semble suivre la règle de ne jamais dire qu'il est juif, mais il a commis quelques imprudences (Unvorsichtigkeiten) :



· Bonnet cache mal son identité

· Il prie selon la tradition juive (p.68)

· Il a mal effacé (auslöschen) son vrai nom (Kippelstein). (p.78)

· En classe, Bonnet réagit d'une façon peu naturelle suite aux questions de Julien (p.80-82)

· Julien a la possibilité de regarder une lettre « suspecte » de Bonnet. (p.55)


Tous les domaines où on voit l'intelligence de Bonnet :


· Bonnet résout un problème de maths avec aisance (p.43)

· Il joue très bien du piano (p.53)

· Il est très fort en francais et il a la meilleure note dans un contrôle (p.73)



L'interprétation de l'affiche :


Les juifs sont dangereux pour le monde, ils veulent arriver au pouvoir et ils veulent être les plus riches. Le juif a un visage dure (harsch), un nez très marqué et des griffes d'un animal. C'est un homme vieux et barbu (bärtig). L'affiche montre des clichés fort répandus (weit verbreitet).


Le juif est représenté sous les traits d'un homme assez vieux, barbu, au visage dur et aunez très marqué. Ses mains qui ressemblent à des griffes d'animal s'emparent (bemächtigen) de la Terre entière.

Cette représentation qui donne au juif une image très antipathique correspond à un cliché fort répandu selon lequel les juifs s'emparent du pouvoir et des richesses partout où ils se trouvent.



Scène 29


C'est la scène du jeu de piste. Un groupe de huit garçons suivent des signes de piste. Trois des garçons (Julien, Bonnet, Boulanger) traînent derrière les autres. Boulanger rejoint la troupe des verts. Six des huit « verts » sont faits prisonniers pas les « rouges ». Julien et Bonnet arrivent à s'enfuir. Bonnet est rattrapé par les « rouges » puis attaché à un arbre. Julien se perd dans la forêt. Julien trouve le « trésor ». Bonnet se libère et retrouve Julien. Julien et Bonnet rencontrent un sanglier. Ils trouvent une route. Deux soldats allemands arrivent en voiture. Bonnet cherche à s'enfuir. Les soldats rattrapent Bonnet.


Pourquoi est-ce que cette scène est importante en ce qui concerne le développement des relations entre Julien et Bonnet ?


Parce que la relation devient plus étroite. Les deux ont peur, alors ils vivent des moments difficiles ensemble. C'est une aventure pour les deux.



Scènes 30-31



Caractérisez les soldats allemands !


Ils sont gentils parce qu'ils les ramènent et leur donnent une couverture. Ce sont des hommes assez normaux et humains. Au début ils sont rudes (barsch). Ils se montrent supérieurs mais pas totalement négatif. Ils ont une certaine culture puisqu'ils parlent francais. D'ailleurs ils on un sens de l'humour (les « bouches »). Au début, Julien et Bonnet ont peur et ils essaient de s'enfuir.



Scène 32


Julien montre à Bonnet qu'il sait qui il est. Il lui dit son vrai nom et lui offre une tartine de pâte (cochon). Bonnet la refuse. Julien veut provoquer un aveu (Geständnis).



Scène 34


Dans quelle situation se trouvent Bonnet, Négus et Dupré pendant la messe ?


Ils se trouvent dans une situation très désagréable et ils sont un peu comme des parias (Entrechtete, Verachtete). Ils se trouvent au dernier rang et ils portent des vêtements comme tous les jours et ils sont sans famille. Les autres sont en tenue de dimanche.




Les paroles du Père Jean





· L'égoïsme


· L'indifférence

· La discorde (Zwietracht) - il s'adresse aux riches

· La haine - il veut plus de charité

· L'arrogance - il veut qu'il partagent leur

· D'être injustes richesse avec les pauvres

· D'être méprisants (verachtungsvoll)

· D'être impitoyables (unbarmherzig)



Politiquement, de quel côté se situe le Père Jean ? Quelle est la réaction de Mme Quentin ?


Le Père Jean se situe politiquement du côté de la Résistance. Il critique les chefs d'Etat (le régime de « Vichy ») et le papa Pie XII (Papst Pius). Il accuse ce papa d'une trop grande tolérance face aux nazis.

Mme Quentin se sent visée (angesprochen) par le sermon (Predigt) du Père Jean quoique elle est une femme riche.


Pour quelles raisons Bonnet cherche-t-il à participer à la communion ?


Bonnet veut participer parce qu'il veut faire partie de la communauté et il veut garder son secret en participant. Il ne veut plus être exclu.


Pourquoi est-ce que le Père Jean refuse de lui donner l'hostie ?


Le Père Jean le refuse parce que Bonnet est juif et on ne peut pas donner des hosties aux non-chrétiens. Ca contredira la liturgie et ce serait un sacrilège (Frevel) de lui donner l'hostie.



Scène 36


Caractérisez les différentes groupes ou tendances d'opinion représentés !


Le juif Mr. Meyer : il est très bien habillé

Les Allemands (officiers de la Wehrmacht) : « Foutez le camp ! » à signe d'autorité

Les miliciens (collaborateurs actifs) : Ils sont agressifs, ils ne font qu'exécuter les ordres, ils obéissent (gehorchen) aux Allemands, « Vos papiers ! », « Nous sommes au service de la France »

Mme Quentin : elle est une riche bourgeoise qui ne réalise pas ce que les nazis font parce que cela n'a pas d'effets négatifs pour elle.


D'autres clients :


· dont une femme qui est une collaboratrice : « Les juifs au Moscou ! », elle est antisémite

· dont quelques uns qui sont contre le nazisme et l'antisémitisme, « c'est ignoble (schändlich) ! »




Scène 37


Comment François se comporte-il face aux Allemands ?


Il leur donne de faux renseignements pour troubler (verwirren) les soldats/miliciens. Il n'a pas de respect envers les miliciens et il montre sa sympathie envers les résistants. C'est une sorte de « résistance passive ».



Quelle est la réaction de sa mère ?


Elle veut que François fasse son bachot et elle a peur qu'elle ait des problèmes. Elle a des doutes envers la Résistance et elle n'argumente pas moralement. Pour elle, la carrière de son fils compte plus que l'engagement pour une bonne cause. Elle pense que participer à la Résistance est une bêtise.


Donnez trois raisons qui pourraient donner à quelqu'un l'envie de devenir missionnaire au Congo !


· L'engagement humanitaire, social et religieux (aider des pauvres)

· L'esprit d'aventure (découvrir un autre pays, nouvelles cultures)

· Le romantisme, le goût de l'exotisme


Quelle semble, dans le cas de Julien, être la plus vraisemblable (wahrscheinlichste)?


Julien est un romantique qui a beaucoup d'imagination. Il ne s'agit pas de l'engagement humanitaire, mais l'aventure l'attire parce qu'il lit beaucoup de romans d'aventure.


Est-ce que Julien n'a « aucune vocation pour la prêtrise » ?


Julien est loin de la religion (p.58). Le Père Jean dit que Julien n'a aucune vocation pour la prêtrise. Julien manque de discipline, de maîtrise de soi (Selbstbeherrschung) et de sensibilité.



Scène 39


Que savez vous de l'acteur Charlie Chaplin ?


Il est un acteur et faisait beaucoup de films :


· « The Great Dictator » : ironisation du nazisme et d'Hitler

· « Modern Times » : critique de la monotonie du travail mécanique des temps modernes

· « Charlot émigrant » : parle de la situation des émigrants pauvres, les émigrants vont aux Etats Unis.



Quelle symbole est-ce qu'il y a dans le film « Charlot émigrante » ?


La statue de la Liberté symbolise la démocratie, la liberté et l'espoir d'une meilleure vie. Dans le contexte de « Au revoir, les enfants » elle symbolise des moments d'oubli (les problèmes sont oubliés par un moment). Le film représente l'espoir que la France se libèrera un jour de ses occupants et que les juifs peuvent échapper (entkommen) aux persécutions des nazis.

Le film forme un effet de contraste avec le film « Au revoir, les enfants » parce qu'il souligne la gravité (Tiefe, Ernst) du sujet dans « Au revoir, les enfants ».



Scènes 42-43


Qu'est-ce que les sept élèves réunis chez le Père Jean ont fait du mal ?


Ils ont fait du commerce avec Joseph et ils ont échangé leurs provisions personnelles (confiture, pâté, bonbons, timbres ou autres objets) contre des cigarettes.


Pourquoi est-ce que le Père Jean les considère-t-il comme des « voleurs » ?


Parce qu'ils auraient dû partager les provisions personnelles avec les autres élèves qui sont pauvres, selon le Père Jean. Le Père Jean critique qu'ils veulent vivre dans le luxe et qu'ils sont égoïstes. Ils juge que les objets qu'ils ont échangés constituent (bilden) un luxe inutile.


Qu'est-ce que ça veut dire que le Père Jean dit que l'éducation, c'est « apprendre à faire un bon usage de sa liberté » ?


Le Père Jean veut que les élèves aident tous ceux qui ont besoin d'aide et qu'ils respectent les autres et la liberté des autres. Il veut qu'ils tiennent compte (berücksichtigen) de l'intérêt général. Il critique l'égoïsme et l'indifférence.



Pourquoi le Père Jean a-t-il le sentiment de commettre une « injustice » (p.137, 139) en le renvoyant ?


Le Père Jean a mauvaise conscience parce que Joseph est très pauvre et il n'est pas privilégié. Le Père Jean peut comprendre pour quelles raisons Joseph a volé. Joseph n'a personne en dehors, il ne peut pas s'adresser à quelqu'un et il n'a pas de famille.

Mais le Père Jean est « obligé » de renvoyer Joseph quoiqu'il sait que c'est injuste parce qu'il volait les provisions du collège. Il considère cependant qu'un pauvre type qui vole (plus ou moins pas nécessité) est moins coupable qu'un fils de famille aisée qui fait du marché noir par égoïsme plus que par nécessité.


Quelles autres décisions le Père Jean aurait-il pu prendre ?


· renvoyer Joseph pour quelques semaines, mais pas pour toujours

· des travaux supplémentaires (Zusatzarbeiten)


· décrire le conflit aux élèves

· aider à trouver / chercher un nouveau travail

· dernier avertissement (Mahnung)

· confiscation (Konfiszierung) des objets volés ou cachés



Les rapports entre Julien et Bonnet (scènes 44-48)



Scène signes ou paroles qui mettent en évidence l'amitié entre les deux




40 Julien est humilié par les autres parce qu'il a fait pipi au lit.


Bonnet le défend


41 Julien raconte à Bonnet pourquoi il fait toujours pipi au lit

à il lui parle donc d'un sujet très personnel et intime. Il a confiance


en Bonnet


42 Julien aide Bonnet à se tenir sur une paire d'échasses.


Julien l'encourage quand il tombe


44 Julien ment par solidarité pour Bonnet qui reste caché dans l'église


45 Bonnet apprend à Julien à jouer le boogie-woogie

à Ils jouent ensemble et ils ignorent l'alerte et continuent à jouer


46 Bonnet avoue qu'il a toujours très peur


47 Ils parlent pour la première fois de ses pères

Ils échangent un sourire de complicité et ils se comprennent sans parler


48 Julien fait la lecture à Bonnet jusqu'à ce que Bonnet s'endorme

Julien montre s'occupe de lui, c'est un signe de protection



Scènes 49-50


Qui est responsable de la dénonciation des juifs et du Père Jean ?


· Joseph qui est déçu parce qu'il a été renvoyé et il était toujours la tête de turc.

· Il veut se venger

· Ils l'ont traité d'une façon injuste

· Joseph sait que Moreau se cache sous un faux nom au collège

· C'est l'hypothèse la plus plausible (schlüssig)


Comment est-ce que Mr. Müller identifie Jean Kippelstein ?


Mr. Müller tourne le dos à la classe. Julien regarde Bonnet et Mr. Müller se tourne vers Bonnet. L'homme intercepte le regard de Bonnet. C'était une trahison involontaire (unabsichtlich) de Julien.


Est-ce que Julien est responsable de la mort / de l'arrestation de Bonnet ?


Non parce que les nazis l'auraient en toute façon (p.154). C'était seulement un regard d'un enfant - un regard de compassion (Mitgefühl) et de solidarité dans une situation de suspense (Spannung). C'était une réaction très spontanée et instinctive sans intention. à Il n'est pas du tout coupable de l'arrestation de Bonnet.


Comment réagit Bonnet lors de son arrestation ?


Bonnet n'a plus la force de mentir et de s'échapper (entwischen). Il sait qu'il n'a pas de chance d'échapper à la situation. C'est une situation sans issue (Ausweg). Il reste calme parce que se défendre serait inutile.


Pourquoi est-ce que Bonnet évite le regard de Julien ?


Il ne veut pas le culpabiliser (beschuldigen). Il veut dire que Julien n'est pas coupable (« Ils m'auraient eu de toute façon. »). Dans leurs derniers moments ils échangent leurs livres. Les livres sont les souvenirs de leur amitié. Julien essaie de consoler Bonnet en lui faisant savoir que tout n'est pas perdu.


Scène 51


Moreau, un prof qui est caché par le Père Jean essaie de cacher Négus à l'infirmière. Les allemands arrivent et veulent que Julien baisse sa culotte parce que les juifs sont circoncis (beschnitten). Moreau veut que Négus passe pour un malade mais cette ruse ne réussit pas. Les allemands trouvent Négus et l'arrêtent. C'est l'infirmière qui trahit Négus parce qu'elle a peur.


Scène 52


Julien remarque que Joseph a dénoncé les trois juifs et le Père Jean.


Caractérisez le personnage de Joseph !


Joseph est une personne simple. Il est un froid calculateur et antisémite (p.160 : « Ce n'est que des juifs »). Il trahit le Père Jean et les trois juifs dont Bonnet. Il se met du côté du plus fort et il collabore avec l'ennemi pour sortir de sa misère sociale.


Pourquoi la trahison ?


Joseph a dû vivre toutes sortes d'injustices sociales et il était humilié (gedemütigt) par les enfants. On ne le respecte pas et on se moque de lui c'est la raison pourquoi il est la tête de turc (Buhmann). Il a un handicap parce qu'il boite (hinkt). Il doit travailler pour que les fils de riches puissent étudier. à injustice sociale.


Autres injustices :


Après le renvoi de Joseph, il ne sait pas où il peut vivre et à qui il peut s'adresser. Il n'a pas de succès chez les femmes (p.123). Il veut se faire respecter, alors il se venge ! (situation désespérée).


Rapport entre Julien et Joseph :


Le rapport entre Julien et Joseph n'était pas un rapport amical. C'était un rapport commercial à cause du marché noir. Julien est vraiment choqué quand il réalise que Joseph a trahi Bonnet et les autres.


Scène 53


Les derniers regards entre Julien et Bonnet :


Julien est triste et choqué. Bonnet est résigner (aufgegeben) et Julien sait que c'est la fin pour lui. C'est un regard soucieux (kummervoll) et amicale.

La voix à la fin, c'est la voix de Louis Malle. Ca veut dire que l'histoire « Au revoir, les enfants » est autobiographique. Julien joue le rôle de l'auteur. Louis Malle a eu un choc et pour cette raison il écrit le scénario beaucoup plus tard.


Les évènements de ce janvier 1944 l'ont traumatisé. L'arrestation de Bonnet et la violence de la Gestapo l'ont tellement choqué qu'il ait « refoulé » (verdrängt) ces évènements. C'est une contradiction profonde entre les valeurs humaines (chrétiennes, bourgeoises (gutbürgerlich)) avec qui Julien a grandi et la réalité cruelle (grausam) des nazis du janvier 1944.


Adieu, l'enfance.


Les comportements des profs / Pères qui sont typiquement adultes :


· Le Père Jean ne veut pas que les enfants se disputent (sc.8)

· Il comprend tout ce qui se passe autour de lui (sc.34)

· Les enfants reconnaissent l'autorité des profs (et du Père Jean etc.)

· Autorité, intégrité (Unbescholtenheit)

· Les profs travaillent à l'école à éducation de la jeunesse

· Ils prennent la responsabilité et ils cachent des juifs et le réfractaire Moreau

· Moreau essaie de sauver Négus, ça veut dire que les profs se mettent du côté des plus faibles (Schwächeren)

· Renvoyer Joseph à prendre des décisions difficiles (responsabilité)

· Maîtrises (beherrschen) ses émotions : Pendant les bombardements, les profs continuent leurs cours à rester maître de soi, savoir dominer ses émotions

· Ils prévoient le danger et cherchent à l'éviter


Quelles personnes au Grand Cerf se comportent typiquement adultes ?


· Les miliciens : démonstration du pouvoir envers les autres (miliciens à Meyer, Allemands à miliciens)

· Mme Quentin : elle prévoit le danger, veut éviter le conflit avec les Allemands. Elle veut aussi que Julien fasse son bac à raisonnable, mais peu lucide (klardenkend)

· Le maître d'hôtel défend M. Meyer à prendre la défense des plus faibles, responsabilité

· Faire impression sur l'autre sexe (l'Allemand à Mme Quentin, François à Mme Davenne)


Des mots, situations et comportements que vous associez aux mot :






enfance




· L'école, laisser libre cours à ses émotions

· Infantile (kindisch), naïf, spontané, instinctif


· L'insouciance (Sorglosigkeit)


· rêveur, innocent, jouer

· être en train de découvrir le monde

· peu de responsabilité, les parents s'occupent d'eux

· dépendance (sur le plan émotionnel et matériel)


· orientation



adultes



· avoir une famille


· raisonnable, être juste


· être « sévère » et sérieux


· gagner de l'argent


· plus d'expérience


· indépendance

· ils savent manier leurs besoins naturels / se discipliner

· ils savent maîtriser leurs émotions, ils savent se contrôler






A « Au revoir, les enfants »


· Julien : naïf, ne réalise pas ce qui se passe autour de lui (persécution, nazisme). Il est curieux (secret de Bonnet)

· Julien est dans les jupes de sa mère, souffre de l'absence de ses parents, il n'est pas mûr (reif), il pisse au lit

· La moquerie (copine de Joseph)

· Bêtises : combats sur les échasses (la méchanceté (Boshaftigkeit))

· Rêves non-réalisables (qui ne correspondent pas à une possibilité de les vivre)


La dramaturgie


La naissance d'une amitié




· Débuts difficiles : intérêt, mais méfiance et rivalité

(meilleure note, joue mieux du piano)

· La découverte de l'identité juive donne à Julien un Le rapport entre

certain « pouvoir » face à Bonnet les deux devient

· L'aventure du jeu de piste est le début de leur amitié. de plus en plus

Le symbole pour ce début de l'amitié est le couverture étroit

qu'il se partagent dans la voiture des Allemands qui

les ramènent au collège

· dans la scène du restaurant, Julien présente Bonnet

comme son « ami »

· ils jouent ensemble du piano (le boogie-woogie)

· Julien « cache » Bonnet dans l'église

· Julien ment par solidarité ; « la lecture » ; ils parlent de

choses intimes


Structure tragique


· sc.3 : simple présence de l'ennemi anonyme (pas de

conséquences graves), les soldats observent les élèves Les soldats allemands

· sc.7 : un soldat allemand dans la cour représentent une

· sc.12 : sirènes, bombardements (cours à l'abri) menace de plus en

· sc.13 : les élèves vont dans les caves. Bonnet a peur plus concrète. La

d'être identifier dans la forêt persécution se fait de

· sc.18 : coup de téléphone pour avertir (warnen) le Père plus en plus précise

Jean. Bonnet a peur d'être identifié comme juif au bains-

douches, miliciens sont à la recherche d'un réfractaire

· sc.26 : bombardements à Paris

· sc.36 : les miliciens maltraitent M. Meyer, la menace se

fait plus précise

· sc.45 : sirène, bombardement

· sc.49 :contact direct avec l'ennemi avec des consé-

quences dramatiques. L'ennemi est présent / actif

Résultat :


· On peut prévoir le drame, chute (Abfallen) tragique

· Un drame prévisible « plus l'amitié s'établit entre les deux garçons, plus l'ennemi est présent et plus le danger qui menace les juifs devient intense



La symbolique du film


Scène 2

Le paysage (gris et froid) et le temps (hiver) symbolisent la tristesse.

Le train renvoie à la situation des juifs

la déportation dans les camps de concentration

la séparation de la mère (Julien)


Le train symbolise la fin de l'enfance. Il et le fait de voyager symbolisent le caractère de Julien qui aime rêver, se perdre dans son imagination pendant la lecture. Le train et le temps renvoient à la mort qui attend les juifs et le Père Jean. La scène anticipe la solitude de Julien.


Quelles sont les couleurs dominantes du film ?


Ce sont les couleurs sombres qui dominent (noir, gris, brun, bleu foncé, vert foncé). Elles renvoient à la tristesse. Il y a peu de couleurs vives. Louis Malle disait qu'il faillait faire ce film en couleur (Farbfilm) mais sans couleur. Les couleurs accentuent la « noirceur » (Dunkelheit), elles reflètent bien le sujet. Elles produisent l'atmosphère de grisaille (Eintönigkeit).


Le chaud et le froid :


L'atmosphère est desillusioniste, décourageante, froide et triste. Il y a beaucoup de scènes où on voit la froideur (stalactites, cheveux mouillés après la visite des bains-douches). Il y a aussi de la chaleur : les deux garçons sous une couverture, dans les bains-douches, mais les scènes froides dominent largement. Le sens propre : l'histoire se passe en janvier (hiver) à froideur de l'époque.



Scène 29

Le jeu de piste : les deux garçons sont seuls dans le forêt, Julien trouve le trésor. Les autres sont agressifs, il se combattent, se poursuivent. Ca symbolise la guerre entre les Français et les Allemands. Bonnet est fait prisonnier par les rouges, ça renvoie à son arrestation à la fin du film. Le dedans (le collège où on protège les enfants, on cache tout ceux qui sont persécutés) et le dehors (monde extérieur qui est hostile à Bonnet risque d'être découvert, il fuit dans le forêt).



Scène 34

La communion renvoie directement à la communion de Jésus Christ avec ses disciples jusqu'avant son exécution. Ca rend claire que Bonnet va mourir à la fin. La scène renvoie à l'arrestation et à la mort du Père Jean et les trois juifs.

 
 




Datenschutz

Top Themen / Analyse
Antoine de Saint-Exupéry-
Le régime de Vichy
Gustave Eiffel et son ouvre la Tour Eiffel:
LE SOMMET DE NICE 1
Présentation de Palmers Textil AG
Französisches Königstum und Verlauf bis zum Absolutismus
Edith Piaf
Le Moteur à hydrogène - Aspects économiques
La France
LES PARTIS ET LA SITUATION POLITIQUE





Datenschutz

Zum selben thema
Marie Roger
Corsica
Jean
A-Z franzosisch artikel:
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Copyright © 2008 - : ARTIKEL32 | Alle rechte vorbehalten.
Vervielfältigung im Ganzen oder teilweise das Material auf dieser Website gegen das Urheberrecht und wird bestraft, nach dem Gesetz.