Startseite   |  Site map   |  A-Z artikel   |  Artikel einreichen   |   Kontakt   |  
   
  •  
    Biologie
    Themen der Chemie
    Deutsch online artikel
    Englisch / Englische
    Franzosisch
    Geographie
    Geschichte
    Informatik
    Kunst
    Mathematik / Studium
    Musik
    Philosophie
    Physik
    Recht
    Sport
    Wirtschaft & Technik



    Biographie

    Impressum

franzosisch artikel (Interpretation und charakterisierung)

La chrétienté médiévale


1. Paris
2. France



Chapitre quatre: La Chrétienté Médiévale


-La civilisation européenne au Moyen Age se repose sur trois éléments essentiels :


-l'Empire romaine


-le christianisme


-le germanisme

-le concept d'universalité chrétienne s'était formé par rapport à la géographie administrative de l'Empire

-la naissance de l'Europe médiévale en Occident suppose un certain nombre de ruptures avec le passé :


-la fin de l'unité méditerranéenne


-l'imposition de destins communs au monde nord-occidentale et à l'Europe continentale par le biais des grandes invasions


-l'éloignement progressif entre les Églises romaine et grecque


-deux grands éléments symboliques :


-en 313 l'union des éléments romain et chrétien (réalisée par Constantin)


-le couronnement de Charlemagne

-un roi germanique crée une nouvelle zone géopolitique s'étendant de la mer du Nord à l'Italie centrale, des Pyrénées à l'Elbe:

-l'évêque et le peuple d'une nouvelle ville, Rome, lui offrent la couronne d'un Empire tout à fait nouveau qui suit l'Empire romain

à Une Nouvelle Europe ne commence à voir le jour qu'au tournant de l'an mille :


-les idées politico-religieuse étaient importantes


-l'Empire carolingien disparaît peu avant la fin du IXe siècle



1. La Méditerranée et la civilisation antique




-la culture du Moyen Âge :

-l'Europe a un contenu principalement géographique

-mais : l'appartenance à une même civilisation ne peut pas guère se fonder sur des critères géographiques :


-Romains et Grecs pensent qu'ils appartiennent au « monde civilisé »


par opposition aux« Barbares »

-L'Empire romain reste caractérisé géographiquement par la position centrale de la Méditerranée et réussit à annexer d'importantes zones continentales.

-le monde romain a conservé nombre de différences culturelles liées aux histoires particulières de ses territoires mais son unité est bien réelle :

-De l'Espagne à la Sicile et aux provinces de l'Afrique du Nord s'étend une même civilisation au contraire du monde « barbare » qui commence avec la Rhénanie, la Rhétie et le Norique.




2. De la Méditerranée à l'Europe



-les Grands Invasions du IVe au VIe siècle ne changeaient pas vraiment la situation

-mais : il y avaient des transformations de la langue :


-dialectes germaniques : dans les régions flamandes, la Rhénanie, la Rhétie et le Norique


-tout le reste de l'Europe : italien, français, espagnol et portugais

-dans les régions où les peuples germaniques sont majoritaires, ils ne mettent nullement en question le vie urbaine préexistante :

Le réseau urbain romaine survit au passage de la basse de l'Antiquité au Moyen Âge.

-Alors la modification de l'urbanisme dans les Balkans ou l'entrée de l'Afrique du Nord dans la civilisation islamique constituent une véritable révolution :

àÉtape décisive du passage de la civilisation méditerranéenne à la civilisation européenne entre la fin du VIIe et le milieu du Xe siècle :


-4 facteurs l'expliquent :

1) l'expansion du monde islamique (VIIIe siècle)

2) l'autonomie croissante de l'Église d'Occident :


-missions d'évangélisation

-conversion plus profonde du continent au christianisme au cours du VIIIe siècle

3) la constitution de l'empire carolingien :

-double université avec une classe dirigeante germanique et une base géographique continentale, à la fois héritier de Rome et de la chrétienté

4) Invasions normandes, sarrasins et hongroises (IXe et Xe siècle), les dernières qui frappent directement l'Occident européen

-La réalité née entre temps : Europe sur le plan géographique, chrétienté en termes de valeurs et de civilisation.

-nouvelle opposition : « chrétiens/infidèles » remplace celle qui existait entre Romains et Barbares

-la notion de « chrétienté » exclut maintenant d'autres chrétiens et « Romains » : les Byzantins.



3. Les frontières de la chrétienté après l'an mille



-L'empire romano-chrétien renaît en 962 avec le couronnement d'Otton Ier


-duché des Saxons:

-intégré de force dans la chrétienté sous le règne de Charlemagne

-devient la base d'un nouvel Empire bien plus germanique que carolingien

-nouvel Empire de la dynastie Saxonne d'Otton :

-fin du Xe siècle et le début du XIe siècle : recul du monde « païen » au nord et à l'est de l'Europe

à Cette chrétienté élargie est loin de constituer un modèle de civilisation homogène

-le siège épiscopal de Hambourg a été crée en 943 aux portes de monde slave et la fondation des deux archevêchés de Magdeburg et de Prague peu après 970 sur l'initiative commune d'Otton Ier et du pape provoquent que le christianisme et l'urbanisation commencent réellement à s'imposer en Pologne et en Bohème


-les Hongrois :

-après leur défaite contre les armées d'Otton Ier en 955 ils arrêtent leurs incursions sur le sol allemand et italien

-en l'an mille : leur duc se convertit au christianisme et est couronné roi avec la bénédiction du Saint-Père

-25 ans plus tard c'est au tour de la monarchie polonaise d'être légitimée par l'Église romaine

-entre 1010 et 1030 : après la conversion des ducs de Normandie, les rois de Norvège, de Suède et du Danemark font également leur entrée dans le monde chrétien


-Europe méditerranéenne :


-l'héritage de la Rome antique


-urbanisation y est plus développé


-liens étroits avec grandes civilisations arabe et byzantine


-Xe siècle :

-les échanges commerciaux entre les territoires européens et l'Orient ressemblent aux relations entre les pays industrialisées et les pays en voie de développement d'aujourd'hui


-après 972 :

-nouvelles incursions lancées de la Sicile arabe et de la Tunisie vers le Sud de l'Italie à la vielle de l'an mille, mais les frontières au nord et à l'ouest de l'Europe ne sont plus menacées


àAu milieu du XIe siècle :


-nombreux événements modifient les frontières de l'Europe méridionale :


-1040 : domination byzantine sur le Mezzogiorno italien


-rapports entre les Églises romaine et grecque tendues et en 1054 la rupture se révélera définitive


-L'Europe chrétienne occidentale :


-frontières sont rendues imperméables aux invasions


-peut préparer une première contre-offensive contre l'Islam


-moitié du XIe siècle : les royaumes chrétiens de l'Espagne du Nord commencent une guerre de reconquête

à1085 : la prise de Tolède montre que les rapports entre Islam et Chrétienté sont totalement inversés




Vocabulaire :


les biais=die Schrägen


guère=kaum


païen=Heiden

méridional=südfranzösisch

 
 




Datenschutz

Top Themen / Analyse
Madagascar
Pablo Picasso: Ses périodes
La Bretagne
Les raisins de la galère - alle Gschichten chronologisch sortiert!
Jean Reno (Abschlußprüfung Realschule)
Saint-Tropez
Dissertation - La conscience de soi suppose-t-elle autrui?
Verben (~500)
Les Etats-Unis restent-ils un creuset des nations?
Französischreferat : Pablo Picasso





Datenschutz

Zum selben thema
Marie Roger
Corsica
Jean
A-Z franzosisch artikel:
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Copyright © 2008 - : ARTIKEL32 | Alle rechte vorbehalten.
Vervielfältigung im Ganzen oder teilweise das Material auf dieser Website gegen das Urheberrecht und wird bestraft, nach dem Gesetz.